Un casque réduction des bruits pour Vincent

Dons
455 €
Objectif
455 €
Décompte
-
100%

8 Humies ont déjà soutenu le projet

Soutenez Vincent

Joué-sur-Erdre (44)

Pourquoi fais-je appel à votre solidarité ?

Autiste de haut-niveau, hyperacousiste et synesthète (sens du toucher), j’ai la chance de vivre en couple et d’être papa d’une merveilleuse petite fille de 1 an. Je suis étudiant-chercheur autodidacte, travaillant sur ordinateur 10 heures par jour, à la maison. Mon gros souci est ma difficulté à me concentrer car je ne sais pas abstraire les bruits ambiants, les bouchons d’oreilles n’étant pas assez efficaces. Je souhaite donc faire l’acquisition d’un casque de réduction  des bruits ambiants envahissants, mais c’est hors budget pour moi.

Mon histoire

Je suis une personne handicapée, mais mon handicap me semble tellement moins lourd que beaucoup d’autres. Peut-être parce-que j’ai un handicap dit « invisible » : celui de autiste de haut-niveau (diagnostiqué sur le tard, en 2012, à 35 ans, au Pôle de Psychiatrie de Créteil, Hôpitaux de paris, auprès du professeur Marion Leboyer). J’ai la chance d’avoir rencontré quelqu’un qui est rentré dans ma vie, a accepté de supporter mes nombreuses crises, de vivre avec moi et qui plus est m’a donné la chance magique d’être papa. Je m’en sors dans la vie grâce à une AAH depuis 2014 (après 20 ans de petits boulots en tout genre). Je considère cette AAH comme une chance, une sorte de bourse d’étude et consacre une grosse partie de mon temps à ma formation d’étudiant-chercheur en physiologie spatiale (secteur en plein boom en France et dans le monde). Seulement, je suis extrêmement sensible, hypersensible, mes sens étant exacerbés, hyperacousiste pour le son et synesthète pour le toucher (la pression physique est converti en informations visuelles). Les bouchons d’oreille ne me permettent pas de travailler sereinement, j’entends encore les sons au travers !!! Je suis obligé de monter le son dans mon casque audio, ce qui pourrait à terme me causer des problèmes de surdité, du moins des sifflements permanents. Mon cerveau étant aussi en suractivité, j’ai besoin d’un second canal d’informations (dans le casque) pour me stimuler lorsque je travaille à l’ordinateur sur mon site Web – qui me sert d’interface d’apprentissage et d’échange avec la communauté étudiante et scientifique. Ce second canal est souvent une conférence, un cours, un documentaire, une émission radiophonique en rapport avec mon domaine de recherche. 

Le fil de mon casque actuel, trop court, trop lourd et trop rigide – un intra-auriculaire muni d’embouts en mousse moulés par mes soins – me gêne également car je n’arrive pas à l’abstraire physiquement, ni dans mon champ visuel : Il me gêne au niveau du clavier, même avec une rallonge. J’ai essayé des casques sans fil abordables, mais le son est trop compressé (plus naturel du tout, trop aigu, avec des sifflantes) et l’autonomie en énergie insuffisante pour mes longues sessions de travail. Je poursuis, depuis 2012, des études-recherches autodidactes en physiologie spatiale, à mon rythme, en utilisant des outils de compensation du handicap. Je vie en couple depuis juin 2015 et nous avons eût une adorable petite fille le 8 mars 2018. C’est une grande chance, mais avec mes problèmes d’hyperacousie et de limites dans les échanges (adaptabilité), je suis rapidement fatigué par les bruits familiaux et interactions et gêné dans ma concentration. L’emploi de bouchons d’oreilles pro ou de casques intra-auriculaires avec prothèses moulées ne sont pas du tout efficaces chez moi. Je suis amené à augmenter le son du casque (musique douce ou radio) pour couvrir et lisser les sons ambiants. Ce qui est très mauvais à la longue et ajoute une fatigue supplémentaire quotidienne.

Que vais-je pouvoir faire grâce à vous ?

Il me manque donc actuellement pour résoudre mon dilemme l’accessoire suivant : 
Un casque audio confortable, léger et doux (pour répondre aux gênes tactiles et à ma synesthésie sensitive), au son non agressif et neutre (non coloré, pour répondre à ma sensibilité audio, mon hyperacousie), avec réduction passive des bruits ambiants envahissants (pour des questions évidentes de concentration dans mon travail sur ordinateur, mes lectures techniques), une bonne autonomie journalière (je travaille beaucoup pour me donner toutes les chances de réussir dans la vie, une dizaine d’heure par jour, tous les jours). Il existe un casque qui répond parfaitement à mes attentes, rempli complément le cahier des charges : 
Le casque EA B501 de Erdre Audio (fabricant français local), entièrement moulé sur-mesure, parfaitement opaque aux bruits et morphologique. 


J’ai rencontré d’autres personnes aux Centres Ressource Autisme de Nantes et d’Angers qui souffrent du même problème que moi : le manque de pouvoir d’achat pour ce type d’accessoire du quotidien. Et si ça marche pour moi, le financement de ce projet, je souhaite être un relais pour eux et un facilitateur de démarche et aussi un intermédiaire pour un achat groupé auprès du fabriquant du casque et via la logistique du Centre Ressource Autisme de Loire Atlantique ; autrement dit un ambassadeur de la marque Erdre Audio auprès des acteurs du handicap (Maisons Départementales des Personnes Handicapées, Centres Ressource Autisme), sur les nombreux réseaux sociaux auxquels je participe, et plus particulièrement du public extraordinaire que sont les autistes Asperger et de Haut-niveau.

Comment seront versés les dons ?

La garantie de la bonne utilisation de vos dons est une priorité pour Humaid. Pour cela, les fonds récoltés seront versés directement à :

Erdre Audio

Marque française d'écouteurs intra-auriculaires et in-ear monitors

7 rue Gresset à Nantes 44000 France

823 073 556 R.C.S.

Email: info@erdre-audio.com

https://www.erdre-audio.com

Structure d’accompagnement : Centre Ressource Autisme des Pays de la Loire


Dons
455 €
Objectif
455 €
Décompte
-
100%